L'OPTIQUE

 Trois optométristes diplômés exercent leurs compétences pour le choix précis de vos verres optiques et leur préparation dans leur atelier, ainsi que pour l’adaptation de vos lentilles de contact. 

 

 

 

 

Les principaux défauts de la vision

 

En Europe, les troubles visuels touchent plus d’une personne sur deux, auxquelles s’ajoutent les presbytes (généralement après 45 ans). Nous sommes donc tous concernés à un moment ou à un autre de notre vie. Pour être corrigé en connaissance de cause, voici un rappel sur les dysfonctionnements de l’oeil responsables des principaux défauts de la vision.

La myopie
Le myope voit mal de loin mais très bien de près. La myopie, qui est le défaut visuel le plus répandu, résulte d’un oeil trop puissant. L’image des objets éloignés se forme donc en avant de la rétine, au lieu de se former sur la rétine comme dans le cas d’une vision sans défaut. Résultat : la vision des objets distants est floue. Un verre correcteur concave permet d’éloigner l’image jusque sur la rétine.
Signes: on peut se douter de la survenance d’une myopie lorsque l’on plisse les yeux pour voir net de loin. La lecture des panneaux de signalisation, que l’on n’arrive plus à lire ou seulement au dernier moment, est aussi un bon indicateur.

 

L’hypermétropie
L’hypermétropie est l’inverse de la myopie. Ce défaut visuel résulte en effet d’un oeil insuffisamment puissant, ce qui signifie que l’image se forme à l’arrière de la rétine. C’est ainsi que contrairement au myope, l’hypermétrope voit mieux de loin que de près. Il obtient toutefois une vision nette au prix d’un effort important pouvant entraîner une fatigue visuelle, car l’hypermétrope accommode en permanence afin de replacer l’image sur la rétine. Avec l’âge, l’hypermétropie devient difficile à compenser car le pouvoir accommodatif de l’oeil diminue. Un verre correcteur convexe permet alors de ramener l’image sur la rétine.
Signes: ce défaut visuel peut passer inaperçu jusqu’à 35-40 ans. Il se manifeste souvent par une fatigue oculaire et des maux de tête liés à l’effort d’accommodation.

 

L’astigmatisme
Dans l’astigmatisme, c’est la forme de la cornée qui est en cause. Elle est plutôt ovale que ronde et cette courbure modifiée de l’oeil entraîne une vision déformée de près comme de loin. L’astigmate ne perçoit pas nettement les contrastes entre les lignes horizontales, verticales et obliques. L’astigmatisme peut être associé à d’autres défauts visuels comme la myopie, l’hypermétropie ou la presbytie. Un verre correcteur torique permet de le compenser.
Signes: l’astigmate confond les signes proches comme le H, le M et le N ou encore le 8 et le 0.

 

La presbytie
La presbytie se manifeste en règle générale autour de 45 ans et concerne tôt ou tard chacun d’entre nous, sans exception. Il s’agit d’une évolution naturelle de l’oeil. Celui-ci perd de son pouvoir accommodatif et de sa souplesse car le cristallin ne se bombe plus suffisamment. L’oeil se compare alors à un appareil photo dont la mise au point autofocus ne fonctionne plus Il s’ensuit une difficulté croissante à voir de près. On corrige la presbytie avec un verre progressif qui permet de voir à toutes les distances.
Signes: on étend les bras devant soi pour lire le journal, on se concentre pour faire un travail minutieux de près et on recherche le confort d’un éclairage supplémentaire !

 

  • Wix Facebook page

Rejoignez-nous sur Facebook

Le magasin est ouvert:

Mardi à Vendredi: 09.00-18.00h

Samedi: 09.00-17.00h

Fermé les lundis et dimanches.

 

NOS COORDONNEES

OPTIQUE FAGNOUL

Chemin-rue, 29A

4960 MALMEDY

 

Tél. : 080 / 33 85 21

fredy.fagnoul@belgacom.net 

Created by impactdiffusion.be © Fagnoul 2015